Le paradis perdu, réalisé par Károly Makk

Cinéma
26 septembre 2019 à 19h30

Institut hongrois | 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation indispensable: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | +33 1 43 26 06 44

 

Littérature et cinéma en Hongrie (1949-2000) : Passages, résonances, surgissements

Elveszett paradicson de Károly Makk - 1962 - 90 min, VOSTFR

Ce cycle vise à questionner l’adaptation cinématographique d’œuvres littéraires en Hongrie à partir de 1949 et jusqu’au début des années 2000. Explorant trois périodes historiques (empire austro-hongrois, Seconde Guerre mondiale, période communiste), les films proposés cette année donnent l’occasion d’interroger l’enjeu du temps historique au cinéma. Dans quelle mesure, à partir de récits littéraires, les cinéastes poétisent-ils l’Histoire, entremêlant dans le présent du film le temps d’avant et le « temps d’après » (J. Rancière) ? Cycle conçu et animé par Mario Adobati, Damien Marguet et Mathieu Lericq.

Le cinéma de Károly Makk explore souvent la construction passionnée d’une intimité, laquelle se trouve sans cesse fragilisée par les soubresauts du contexte juridico-politique. Le paradis perdu ne fait pas exception : il raconte la relation complexe entre le neurochirurgien Zoltán Sebők, opérant des avortements illégaux, et la jeune Mira (jouée par l’extraordinaire Mari Törőcsik). Film étrangement oublié de la filmographie du maître, cette œuvre adaptée du roman éponyme d’Imre Sarkadi formule pourtant un propos très moderne pour son époque et donne la preuve des exceptionnelles qualités de mise en scène du cinéaste.

Séance présentée par Mathieu Lericq.

Entrée libre


2019
12
Août
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

POUR ENFANTS

ACTUALITÉS

Montmartre | Vigne du Clos, Rue des Saules 75018 Paris
2019 Oct 12. - Fête des vendanges de Montmartre