Quelque part en Europe de Géza von Radványi
L'Europe autour de l'Europe - Festival du Cinéma Européen

Cinéma
9 avril 2015 à 20h30

Institut hongrois | 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  | +33 1 43 26 06 44

Valahol Európában, Fiction, Hongrie, 1948, 100’, NB, VOSTF

Après la Seconde guerre mondiale, des bandes d’enfants orphelins errent dans les campagnes du pays. Ils survivent de petites escroqueries et de vols. Ces enfants sont des acteurs non professionnels, ce film fait écho au néoréalisme italien. « Quelque part en Europe évoque l’enfance précisément comme si on pouvait la comprendre ou lui témoigner une quelconque empathie. Et cela au nom de l’anthropomorphisme. » André Bazin, Qu’est-ce que c’est le cinéma, III, Cinéma et Sociologie, 1960

« Ce n’est pas par hasard qu’en 1948 les critiques partout dans le monde ont parlé de " néoréalisme hongrois " quand Quelque part en Europe a été montré au Festival de Cannes et qu’ils ont prédit au réalisateur Géza von Radványi une carrière semblable à celle de Rossellini. » Antonin J. Liehm, The Most Important Art : Eastern European Film After, 1945

Géza von Radványi est né à Kasa (Autriche-Hongrie) en 1907. Il est réalisateur, scénariste et producteur, frère du célèbre écrivain hongrois Sándor Márai. Ses films les plus importants sont Quelque part en Europe (1948) et Femme sans nom (1950), drame réalisé dans le style néoréaliste sur les ravages de la guerre et de l’après-guerre. Ses films des années 50 et 60 sont des grands succès populaires, L’Etrange désir de Mr. Bard (1953), avec Michel Simon et Geneviève Page, et surtout avec le remake de Jeunes filles en uniforme (1958), avec Lilli Palmer et Romy Schneider. 70 de ses films sont des coproductions européennes. Circus Maximus (1980) est une production hongroise. Il meurt en 1986 à Budapest.

Entrée : 5€ | Membre AAFEE : Entée libre | Réservation obligatoire

CALENDRIER


2018
14
Décembre
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

Concours de traduction

Pour la cinquième fois, l’Institut hongrois lance un concours de traduction littéraire ouvert à tous !
La traduction d'un extrait du roman
A dögeltakarító
de Zoltán Danyi est
à envoyer jusqu'au 31 décembre.

POUR ENFANTS

Déc 15. « Dúdoló »
Institut Hongrois | 92, rue Bonaparte 75006 Paris

HORS LES MURS

Maison de la Radio - Auditorium de Radio France | 116 Avenue du Président Kennedy, 75016 Paris
2019 Jan 25. - Rêve de Hongrie, Barbara Hannigan